10 conseils pour une maman épanouie qui travaille à domicile

Le choix pour une femme entre épanouissement professionnel et vie familiale se pose souvent avec la naissance des enfants. S’il arrive de plus en plus fréquemment que le père opte pour un allègement de son temps de travail voire un congé parental, il n’en reste pas moins que ce choix revienne encore fréquemment à la maman. Il s’agit souvent d’un équilibre à trouver entre un emploi, une carrière et le bien-être de sa famille. Dans ce cadre, le travail à domicile peut s’avérer une alternative extrêmement intéressante pour toute maman au foyer ou toute femme avec des ambitions professionnelles.

En effet, le travail à domicile permet de plus facilement concilier vie professionnelle et familiale, en gérant et organisant son temps de travail, en permettant une présence maternelle plus importante, tout en laissant l’opportunité d’une grande réussite professionnelle. Pour autant, se lancer dans un travail à domicile nécessite rigueur et organisation.

Voici quelques conseils pour les mamans qui souhaitent se lancer dans une activité à domicile. Ces conseils s’adressent plus particulièrement aux femmes qui souhaitent faire de leur travail à domicile une entreprise indépendante, une réelle activité pleine de réussite et pas uniquement un petit complément de revenus.

10 Conseils pour être une maman épanouie qui travaille à domicile :

  1. Accepter de ne pas être parfaite. Avec un travail à domicile, les tâches journalières quelles soient ménagères ou professionnelles se côtoient. Pour réussir son entreprise à la maison, il ne s’agit pas de passer les trois-quart de la journée à faire du ménage, du rangement, … Otez tout de suite de votre esprit l’idée qu’il faut que vous ayez un intérieur impeccable parce que vous êtes à la maison. Pour garder suffisamment de temps à développer votre travail à domicile, acceptez de laisser de côté pour plus tard (en s’organisant bien sur) le rangement des deux ou trois jouets laissés dans le salon par votre petit dernier ou encore le nettoyage complet de vos éléments de cuisine parce que vous avez vu en vous levant de votre travail qu’un rayon de soleil laissait apparaître quelques traces …
  2. Informer votre entourage proche de votre activité. En premier lieu, il s’agit d’expliquer votre nouvelle situation professionnelle, vos objectifs … à votre conjoint et vos enfants. Il est important que votre entourage familial immédiat soit bien conscient qu’une partie de votre temps à la maison ne leur est pas directement consacré, voire même sur certaines périodes de la journée que votre tranquillité doit être respectée. Que vous soyez déjà maman au foyer ou que vous quittiez un emploi à l’extérieur de votre domicile pour démarrer votre activité à la maison, expliquez dès les premiers jours à votre famille, vos amis ou voisins proches que vous travaillez à domicile. Ceci vous permettra de tirer au clair dès le départ le pourquoi vous n’êtes pas disponible à toute heure de la journée pour discuter 1 heure au téléphone ou bien pour offrir un café à votre voisine qui vient de sonner chez vous. Fixez dès le démarrage de votre travail à domicile ces limites avec vos proches qui risqueraient sinon soit d’empiéter sur votre temps de travail, soit de susciter incompréhensions et réflexions pas toujours agréables. Vous recevrez probablement parfois quelques remarques du style « tu es la maison, tu ne travailles pas » ou « papa travaille mais maman .. non … » : ne vous formalisez pas, expliquez … re-expliquez si nécessaire. Le travail à domicile n’est pas encore totalement intégré dans tous les esprits !!
  3. Choisir une activité ou un domaine d’activité qui vous intéresse. Etre indépendant, travailler à domicile pour soi-même demande une certaine motivation personnelle qui ne peut être donnée par un patron ou un collègue. En choisissant un domaine qui vous passionne, non seulement vous aurez la motivation à faire les choses mais également vous travaillerez mieux, plus vite tout en étant plus créative ou réactive. De plus, comme toute activité indépendante, vous aurez des hauts mais aussi des bas à traverser. Les moments de doute ou les problèmes rencontrés seront beaucoup plus faciles à surmonter si vous oeuvrez dans un domaine qui vous passionne. La liberté du travail à domicile vous permet justement ce choix … ce luxe presque … contrairement à un emploi salarié traditionnel où vous ne feriez qu’accomplir les tâches parfois non motivantes qui vous seraient demandées par une hiérarchie. Vous ressentirez un accomplissement personnel positif de travailler avec passion et enthousiasme à votre entreprise à domicile.
  4. Organiser son temps et ses priorités. La première des choses est de lister toutes les tâches à effectuer qu’elles soient personnelles, ménagères, professionnelles et de les classer par ordre de priorité. A partir de là, afin d’optimiser votre temps, il s’agit de voir quelles sont celles à limiter (surfer sur internet pour collecter des informations par ex), de regrouper certaines tâches (lire les emails 2 fois par jour et non pas tout au long de la journée, repas et courses à prévoir …), voire d’en déléguer certaines. Parmi les taches à déléguer on peut par exemple inclure le recours à une femme de ménage : posez-vous la question combien vous rapporte 4 ou 5 heures de votre temps de travail … n’est-il alors pas plus judicieux de consacrer ce temps à développer votre entreprise à domicile et d’accorder alors une partie de ce revenu à employer une aide à domicile quelques heures par semaine.
  5. Garde des enfants. Tout dépend bien sur de leur âge, mais il peut s’avérer indispensable de recourir par moment à une garde externe de vos enfants. Ce n’est pas parce que vous êtes à domicile que vous devez sentir l’obligation de garder vos enfants 24h/24. Sur cette question, une maman qui travaille à domicile ressent parfois une certaine culpabilité à faire garder ses enfants : ôtez-vous tout de suite cette idée si elle vous a effleurée. Il est bien plus profitable pour votre réussite et votre disponibilité pour votre famille de recourir à un mode de garde quelques heures par semaine afin de travailler efficacement d’un part mais aussi de pouvoir en contrepartie vous libérer totalement de votre travail à des moments choisis, réservés exclusivement à vos enfants.
  6. Organiser son espace de travail. Il s’agit de vous octroyer un espace bien délimité physiquement pour vous consacrer à votre travail à domicile. Tout le monde ne peut pas avoir une pièce exclusivement consacrée à un bureau, il n’en demeure pas moins que vous pouvez aménager un « coin de pièce » à vos activités et sans forcément grands frais ou travaux, délimiter cet espace ne serait-ce que pas des plantes ou un rideau. Non seulement c’est important pour une organisation efficace mais également cela vous aidera grandement à optimiser votre temps et votre efficacité en séparant lieu de vie ou d’activités familiales de votre lieu de travail.
  7. Garder du temps pour soi. Un travail à domicile peut parfois créer un certain isolement. C’est pourquoi, il est important de vous programmer, une fois par semaine par exemple, une sortie seule ou avec une amie. N’omettez pas de garder un aspect social à votre vie, aspect social que vous auriez par exemple trouvé dans une relation professionnelle avec des collègues dans un emploi salarié. Mais il s’agit aussi de prendre du temps pour vous seule : coiffeur, piscine … selon ce que vous aimez, ou encore une sortie avec votre conjoint. Bref, programmez-vous des activités autres que celles de maman ou chef entreprise à domicile.
  8. Récompensez-vous pour un objectif atteint ou le travail accompli. Personne ne vous décernera une promotion ou une prime pour un résultat atteint sinon vous même. Lorsqu’on travaille seule à domicile, il n’est pas superflu de s’accorder de petits bonus, même si cela en fait sourire certains. Vous êtes à la fois votre patron et votre salarié … on peut envisager les choses sous cet angle. Définissez-vous des objectifs à atteindre chaque semaine ou chaque moi et notez en face la récompense : un restaurant, un cadeau, une sortie spéciale en famille … peu importe du moment où il s’agit d’un récompense motivante. Ne gardez pas juste l’objectif final que votre entreprise soit prospère ou vous rende financièrement aisée dans 2 ou 3 ans. C’est important pour entretenir la motivation et passer au dessus des moments de doute d’avoir ces « mini-objectifs » à court terme.
  9. Action. S’être organisée suivant les points énoncés auparavant n’est pas suffisant pour apporter la réussite à votre activité à domicile. Il s’agit bien sur de mettre en pratique, en action toute cette organisation. Passez à l’action sans forcément attendre que vos prévisions ou votre organisation soit parfaite, elle s’ajustera de toutes façons nécessairement au fil des jours et des semaines jusqu’à trouver votre manière personnelle de parfaitement concilier toutes vos activités.
  10. Professionnalisme. Même si physiquement votre lieu de travail, le domicile, ne vous met pas en contact direct avec vos clients, prospects ou partenaires, ayez toujours une attitude professionnelle dans tous vos contacts. Lorsque vous vous consacrez à votre travail à domicile, vous n’êtes plus la maman au foyer … Se préparer le matin, s’habiller, se coiffer .. comme si vous partiez pour une journée de travail en entreprise peut largement faciliter l’acquisition de cette attitude professionnelle. Au même titre que de ne pas mélanger dans la même demie-heure ménage, repassage et contact avec un client par exemple, vous serez bien plus efficace et motivée ainsi que de démarrer votre travail en pyjama !!

On pourrait ajouter bien d’autres conseils, vous en trouverez d’ailleurs bien d’autres plus précis sur l’organisation de son temps ou de son espace de travail dans les autres articles de ce site. Néanmoins, avec ces 10 points clés vous êtes « armée » pour concilier les activités de maman, femme au foyer et travailleur à domicile. Avec l’objectif final de vous épanouir dans ces trois domaines et de réussir professionnellement.

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos

Ebay : une activité à domicile ?

Lorsqu’on recherche un complément de revenu ou une activité à domicile, un des premiers réflexes est de se tourner vers internet et envisager de réaliser des revenus en ligne, tout simplement à l’aide son PC. Créer un site internet, l’animer, développer seul sa propre boutique en ligne n’est pas forcément accessible à tous. Il est cependant cohérent de vouloir profiter de l’essor du commerce électronique pour compléter les fins de mois, voire de créer son propre travail à domicile.
Le marché de la vente sur internet est en croissance depuis déjà plusieurs années. Ebay a eu un impact majeur en ce qui concerne ce marché. Il est devenu le site d’enchère #1 mondial avec 200 millions d’utilisateurs dans le monde. Un internaute français sur trois s’est déjà rendu ou se rend régulièrement sur eBay.
Ebay est aujourd’hui l’une des plus grande place de marché mondiale, permettant de vendre n’importe quel type de produits. Les particuliers y trouvent toutes sortes de bonnes affaires mais aussi un bon moyen d’arrondir leurs fins de mois. Les professionnels (35 000 environ enregistrés sur le site d’eBay), l’utilise comme canal de distribution supplémentaire ou principal. Il y a un marché pour tout sur eBay : des livres aux timbres, en passant par l’outillage, l’électroménager ou les vêtements.
Choisir Ebay pour débuter une activité de vente en ligne depuis son domicile est rapide à mettre en œuvre.

Vendre sur Ebay est simple …

Pour vendre des objets d’occasion sur eBay, il suffit d’avoir un compte personnel, de rédiger une annonce sur le ou les produits à vendre et d’y inclure quelques photos. Vous choisissez le mode enchères ou achat immédiat, fixez votre prix de départ ou votre prix de vente fixe. Il suffit d’attendre ensuite les visiteurs …
Nul besoin d’avoir des compétences dans un domaine particulier pour vendre des produits sur Ebay, tranquillement depuis son domicile. Pensez juste à soigner vos annonces, leur titre (le plus complet possible) ainsi que la catégorie dans laquelle vous les positionnez.
Il est grandement conseillé d’avoir un compte Paypal afin de proposer ce type de paiement aux enchérisseurs.  PayPal est un moyen de paiement en ligne sécurisé, qui vous permet de payer et d’être payé par carte bancaire sur eBay sans jamais dévoiler vos cordonnées bancaires. Vous recevez vos paiements immédiatement, bénéficiez d’une protection de vos ventes et vous augmentez votre chiffre d’affaires sur Ebay.

Le paiement par chèque vous demande plus de temps et d’efforts. Même s’il comprend moins de frais, en plus du risque d’impayé, il vous expose au risque d’une évaluation négative, car les acheteurs n’aiment pas attendre et vous n’allez bien évidemment pas poster le colis à l’acheteur avant d’avoir reçu son chèque, l’avoir porté à la banque et avoir attendu qu’il soit effectivement porté au crédit de votre compte. Avec PayPal, le paiement est immédiat, l’expédition des produits est ainsi plus rapide et vous augmentez vos chances de recevoir de bonnes évaluations.

Revenu occasionnel ou activité à domicile : où est la limite et que dit la loi ?

Un particulier peut vendre des objets personnels sur Ebay sans autre forme de déclaration ou de statut. Ainsi la vente en ligne sur Ebay de particulier à particulier d’objets personnels ayant été portés ou utilisés s’apparente à une participation occasionnelle à un vide-grenier ou une brocante.
Si, par contre, il y a achat pour revendre en réalisant un bénéfice, c’est la définition même d’un acte de commerce, le particulier doit alors opter pour un statut professionnel et déclarer son activité.
De même si les ventes constituent un acte régulier et répétitif et/ou que la personne en tire un revenu régulier, le particulier se doit alors se régulariser sa situation vis-à-vis de l’administration. A défaut, le particulier réalise une infraction pour activité dissimulée.
Si quelques années auparavant, des personnes ont profité du flou juridique ou du non-regard des autorités, il n’en est plus de même de nos jours. Les contrevenants s’exposent à de lourdes sanctions financières. En effet, diverses taxes et cotisations seront réclamées, majorées de pénalités et frais de retard : TVA, Urssaf, CSG, CRDS, Impôt sur les sociétés, Impôt sur le revenu, amendes pour activité dissimulée, absence de compta, etc … Caisses de retraite des non-salariés … L’addition peut vite se révéler très lourde. N’en prenez donc pas le risque, et optez pour un statut professionnel légal.
Quels sont les statuts possibles pour une vendre sur Ebay en tant que professionnel ?
Pour tous les détails et les conseils adaptés à votre situation personnelle (salarié ou chômeur par exemple), nous vous conseillons de vous renseigner précisément auprès de la chambre de commerce de votre lieu de résidence.
Selon votre situation mais aussi selon le chiffre d’affaires réalisé sur Ebay votre statut pourra être :
–    Autoentrepreneur, avec les avantages en termes de charges réduites et de franchise de TVA
–    Société, que ce soit société individuelle ou une SARL, avec cette fois une gestion plus rigoureuse et un assujettissement au régime de la TVA
En complément de l’aspect juridique ou fiscal, le passage en mode professionnel doit s’accompagner du changement de statut de votre compte Ebay en upgradant de Particulier à Pro.
Par ailleurs, optez pour l’abonnement à une boutique Ebay. Vous pouvez très bien commencer avec la première version de la boutique, pour moins de 10€ par mois. Elle vous permet de référencer l’ensemble de votre offre sur eBay à moindre coût.
Démarrez votre travail à domicile sur Ebay en vendant vos premiers produits
A moins de créer vous-même les produits que vous allez mettre en vente (artisanat, créations artistiques par exemple …) vous devrez rechercher des fournisseurs pour acheter des articles à bons prix et les revendre bien sur plus cher pour en tirer un bénéfice. : Braderie et magasins dégriffés, grossistes, drop-shipping. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux ou qui vous permet d’obtenir les meilleurs prix d’achat.
Vous pouvez tout à fait envisager de commencer par vendre des objets personnels. Ceci aura tout d’abord l’avantage de vous familiariser avec la plateforme d’Ebay et d’apprendre à y créer des annonces attractives. Ces premiers revenus des ventes d’objets d’occasion peuvent rapidement constituer une somme de départ pour commencer à acheter des produits neufs chez des fournisseurs spécialisés, à des prix très attractifs.

Quels types de produits choisir ?
A vous de déterminer si vous souhaitez donner un thème particulier à votre boutique : le bien-être, l’électroménager, les jouets pour enfants … ou bien de garnir votre boutique d’objets ou bonnes affaires chinées ici ou là sans véritablement de ligne directrice. Il n’y a pas un secteur qui soit de loin le meilleur. Ce sont beaucoup plus la qualité, le bon rapport qualité prix ainsi que votre rigueur dans la gestion des encaissements et des expéditions qui feront votre succès.
On vous conseille toutefois de choisir un secteur, même vaste, afin de donner une image plus sérieuse de votre entreprise et construire ainsi votre notoriété sur Ebay.
Des règles régissent les types de produits autorisés et interdits sur Ebay, il est important de consulter cette liste sur le site même d’Ebay et de s’y conformer.
Quels revenus pouvez-vous espérer tirer de vos ventes sur Ebay ?
Il faut bien comprendre dès le départ que votre revenu ne sera certainement pas juste la différence entre le prix de vente des vos produits diminués de leur prix d’achat. Un certain nombre de frais viennent baisser votre bénéfice :
–     commission Ebay
–    Location mensuelle de la boutique
–    commission Paypal
–    frais d’expédition
–    charges liées à votre statut (limitées en tant qu’autoentrepreneur, plus lourdes en SARL)

Certains vous diront qu’une fois retiré l’ensemble de ces frais, vos revenus risquent de ne pas être bien élevés … Ceci est totalement faux si vous gérez scrupuleusement votre activité, suivez vos coûts.
Un certain nombre de vendeurs sur Ebay ont un statut de PowerSeller, vous l’avez probablement déjà vu en parcourant les séries d’articles proposés aux enchères.
Chacun des statuts de Powerseller est directement lié à un minimum de ventes par mois, ainsi :
– PowerSellers Argent : Faire au moins l’équivalent de 3000 $ par mois,
– PowerSellers Or : Faire plus de 10.000 $ par mois,
– Powersellers Platinum : Faire plus de 25.000 $,
– Titane PowerSellers : Faire au moins la modique somme de 150.000 $ (de chiffre d’affaires) tous les mois !

Le fait que ces gens existent vous donne un aperçu des possibilités de revenus réalisables sur Ebay, bien évidemment avec une offre étudiée et suivie. Il faut être bien clair aussi que, si vous souhaitez que vendre sur Ebay devienne votre principale source de revenus, il faudra vendre plus de produits, probablement élargir votre gamme pour vous permettre de réaliser des ventes chaque jour.
Quelques conseils pour optimiser et conserver vos bénéfices :
–    ne sous-estimez pas votre frais de port. Sur Ebay, c’est le vendeur qui fixe lui-même les conditions et tarifs de l’expédition. Ne vous trompez donc pas. Vous pouvez même avoir une légère marge sur ceux-ci sans toutefois trop exagérer au risque d’être mal perçu par les acheteurs
–    suivez bien vos frais articles par article : frais d’insertion, commission Ebay, commission Paypal … frais de douane éventuellement s vous importez des articles pour les mettre en vente sur Ebay
–    fixez bien clairement les limites des remboursements en cas de retour : conditions précises, délai , frais de retours … Ne laisser rien ouvert à l’interprétation. Si vous n’acceptez pas des retours, précisez-le dans vos annonces  afin d’éviter la confu¬sion.

Développer une activité à domicile sur Ebay est tout à fait possible et rentable, à condition de la mener avec sérieux et rigueur : statut légal adapté, proposition de produits de qualité, bonnes relations avec vos acheteurs et enchérisseurs (répondre aux questions, obtenir de bonnes évaluations avec des expéditions soignées et rapides).
Et enfin, persévérez, comme toute activité qu’elle soit indépendante ou non, elle s’apprend et s’enrichit de vos expériences. Il faut donc persévérer et si un article ne se vend pas la première fois, ne vous découragez-pas remettez-le en vente et ajoutez-en un autre en plus pour augmenter vos chances de réaliser le maximum de ventes.

Le homeshoring

En quoi consiste le homeshoring ?
Le homeshoring est né aux Etats-Unis dans le début des années 2000. Le homeshoring est une solution innovante de centre d’appels basée sur l’utilisation d’un réseau de téléconseillers travaillant depuis leur domicile. Concrètement, au lieu de faire travailler les télé-agents de centre d’appels en plateau d’appels, en France ou en offshore (Maroc ou Tunisie …), il s’agit de faire appel à des salariés ou des indépendants travaillant depuis leur domicile.

Le homeshoring a connu des débuts difficiles mais le développement des moyens de communication en ligne, des solutions informatiques et logicielles adaptées ainsi que le plus large accès à l’internet haut débit, ont favorisé l’expansion du concept. C’est réellement à partir de 2004 que le homeshoring a réellement commencé à émerger à plus grande échelle.

Aux États-Unis, 10% des entreprises du Fortune 500 font déjà appel au homeshoring. De nos jours, plus de 200 000 personnes travaillent depuis leur domicile en homeshoring. Les leaders dans le monde sont : BlueJet (plus de 2000 agents), Arise (plus de 8 000 agents), Alpine Access, ARO, …
Comme la majorité des concepts nés de la technologie, il y a quelques années d’écarts entre les Etats-Unis et l’Europe. En Angleterre, le concept se développe fortement depuis 2007. On voit également un marché du homeshoring qui se développe en Allemagne, en Suède, en Australie, aux Pays Bas, en Italie, ….
Et en France ?
En France, l’innovation prend…du temps…. le marché se développe lentement.
Aux Pays-Bas, on comptait, à fin 2008, 25 % de télétravailleurs, plus de 20 % dans les pays nordiques et entre 12 % et 15 % en Allemagne et au Royaume-Uni. Le dernier chiffre officiel en France, qui date de 2005, évalue ce chiffre à près de 8 %.
Aujourd’hui les principaux acteurs sont : EasyCare homeshoring, premier à s’être lancé en France dès 2005, est un outsourceur comptant plus de 7 000 télé-agents référencés et a également développé une offre de conseil de mise en place de cellules de télétravail, et Bayard Presse, qui utilise des agents en interne et Eodom homeshoring spécialisé dans l’appel entrant et membre de l’AFRC, Teladom, nouvel acteur sur le marché des centres d’appels créé en janvier 2010.
Plusieurs autres entreprises semblent se lancer : Croissance Partners France(Généraliste et spécialiste PME), Call-booster (pour du télé secretariat), France-impots, Osmoze Comesia.
Cette tendance se développe, et la France devrait rattraper progressivement les chiffres des États-Unis. D’ailleurs, un portail, visant à rassembler tous les acteurs de ce domaine (Téléconseillers, Annonceurs, Outsourceurs), a déjà été mis en place : proXicall.

Quelles sont les activités possibles en homeshoring ?
On retrouve bien évidemment tous les domaines traités par les centres d’appels classiques
– Enquêtes
– Vente
– Recouvrement
– Assistance
– Service client
Ces prestations externalisées sont principalement utilisées dans les secteurs des télécoms, des médias, de la presse, des assurances, des banques et services financiers.

Les avantages du homeshoring sont nombreux :
•    pour les entreprises : des télé-agents expérimentés et motivés. Les coûts sont également réduits par rapport à une structure en plateau. Les prix restent inférieurs en solution offshore, mais la différence de qualité donne la préférence vers la solution homeshore pour augmenter leurs taux de vente. Cette forme de télétravail permet de répondre aux préoccupations de protection de l’environnement et de développement durable : 250 000 personnes prennent leur voiture tous les jours pour aller en centre d’appels, permettre à une partie de travailler depuis leur domicile permet de rejeter moins de CO2.
•    pour les agents : travailler de chez soi, l’intérêt est multiple : plus de bouchons, plus de perte de temps en transports, moins de stress, pas le bruit incessant et les conditions très difficiles d’un centre d’appels en plateau, mais également la possibilité de devenir son propre patron.

Quels sont les différents modèles de homeshoring ?
Derrière le terme « homeshoring » se cache en fait plusieurs modèles, plusieurs types de statuts pour les télé-agents : 100 % salariés, 100 % avec travailleurs indépendants ou auto entrepreneurs, ou encore un mélange des deux statuts …. Le choix d’un modèle est fonction de chaque entreprise et fonction aussi des missions faisant appel à des télé-opérateurs. En résumant, on peut dire que l’entreprise gagnera plus de flexibilité avec le modèle indépendant et moins de turnover avec le modèle salariés.
Le homeshoring est une activité qui peut également s’exercer en portage salarial. Via une société partenaire de portage salarial qui gère tous les aspects administratifs, le télé-conseiller facture ses prestations au même titre qu’une entreprise, sans avoir les contraintes de celle-ci. Il a un statut de salarié tout en gardant sa pleine autonomie quant aux prestations effectuées.

Quel est le profil des télé-acteurs en homeshoring ?
Les télé-acteurs sont principalement des femmes d’une trentaine d’années. Elles ont déjà eu une expérience professionnelle, et pour des raisons diverses, elles souhaitent maintenant travailler depuis leur domicile (elles ont un enfant, elles habitent dans une région où il y a peu d’emploi, elles souhaitent diminuer leur temps de transport, elles ont une autre activité en parallèle, …). Elles ont souvent un bon niveau d’étude, meilleur dans la plupart des cas que dans un centre d’appel en plateau. Mais on peut également trouver des experts techniques, des étudiants, des commerciaux de haut niveau, …

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos

Peut-on gagner de l’argent avec un blog ?

Vous avez un blog ou vous envisagez d’en créer un ? Vous voulez intégrer de la publicité sur celui-ci ? Vous aimeriez rentabiliser ou monétiser votre blog ? Comment faire et quelles sont les contraintes légales ?

Le développement et la popularité des blogs sur internet ne cesse de croître que ce soit

  • un Blog personnel pour échanger actualités, points de vues, photos et vidéos avec ses proches
  • ou un Blog professionnel pour présenter son activité, avoir une présence sur le web ou encore en complément d’un site internet pour entretenir un dialogue et une communication avec une clientèle.

Créer son propre blog est de plus en plus en vogue. C’est rapide, simple et ludique et … ça peut rapporter gros … ??!! Les sites ou les articles traitant des différentes voies pour gagner de l’argent sur internet se multiplient également. C’est tentant pour toute personne cherchant un travail à domicile ou à gagner un complément de revenu. Très souvent, on cherche alors une activité que l’on puisse exercer à 100% depuis son domicile. Dans cette optique, et compte-tenu de la popularité des blogs, alors pourquoi ne pas envisager de gagner de l’argent avec un blog ?

Créer un blog n’a jamais été aussi simple et rapide. De multiples solutions gratuites existent, on peut en citer quelques-unes : Over Blog, CanalBlog, SpaceBlogs, Blog4ever … Bien souvent sur ces plateformes gratuites, il y a des espaces publicitaires intégrés qui ne vous apporteront pas d’argent directement mais qui sont liés à la plateforme. Et oui … c’est gratuit, mais il faut bien que ces sociétés gagnent de l’argent quelque part !! Il existe des solutions de blogs gratuits sans publicité mais elles sont beaucoup moins nombreuses (www.eklablog.com par exemple). Vous pourrez toutefois avec ce type de services ajouter un espace publicitaire personnel et, bien entendu, proposer vos propres produits ou services …

Outre les solutions clés en main pour créer un blog, vous pouvez opter pour wordpress qui est un logiciel gratuit pour la création de blogs. Vous devrez alors acheter un nom de domaine et vous acquitter des frais d’hébergement liés à ce nom de domaine. Ceci reste toutefois d’un budget très abordable même en tant que particulier. La prise en main de wordpress nécessite de se former un minimum contrairement aux solutions gratuites, mais il existe d’excellentes formations et tutoriels sur le net, réellement accessibles à tous. Ce que vous perdez en temps à la mise en place, vous le gagner ensuite en souplesse et possibilités pour personnaliser votre blog, mieux l’adapter à votre sujet et aussi pour multiplier les sources de revenus possibles avec votre blog.

Venons-en justement au coeur du sujet : gagner de l’argent avec un blog … Les solutions et les contraintes pour générer des revenus avec son blog sont différentes selon votre statut actuel (particulier, autoentrepreneur, vdi ou société …) mais également selon l’objectif de la création de votre blog. Envisageons les différents cas :

– vous êtes déjà indépendant, autoentrepreneur ou en société : généralement votre blog sera là pour promouvoir vos produits et services et/ou entretenir une relation, des informations pour vos clients. Dans ce cas, évitez de « truffer » votre blog de multiples publicités, vous y perdriez sur votre propre activité. Il est par contre judicieux, ne serait-ce que pour rentabiliser les coûts liés à ce blog ou encore pour proposer une offre élargie à des produits non concurrents aux vôtres, d’insérer ça et là quelques espaces publicitaires choisis.

– vous êtes un particulier avec un blog personnel. Vous pouvez vous passer de mettre des publicités sur votre blog. De toutes façons, les visiteurs venant sur votre blog sont vos relations, vous n’aurez donc pas un trafic important, du moins pas assez important pour vous permettre de gagner quelques euros. Si, par contre, votre blog personnel traite d’un sujet précis et que vous l’alimentez chaque semaine de nouveaux contenus, il se peut que celui-ci soit de plus en plus visité et à ce moment là pourquoi ne pas mettre un ou deux espaces publicitaires dans vos colonnes latérales : un encart adsense et un espace vidéo par exemple.

– vous êtes un particulier à la recherche d’un travail indépendant à domicile. Dans ce cas, la monétisation de votre blog doit être réfléchie. Outre la question de déterminer si vous allez vendre en direct un ou des produits et services, lisez attentivement les différents moyens de monétiser votre blog.

Comment monétiser un blog ?

Vous pouvez bien sur proposer directement dans votre blog d’acheter vos produits ou services si vous en avez. Ce n’est pas à proprement parler ce qu’on appelle monétiser un blog, bien que cela vous apporte un revenu. Ce revenu est lié à votre activité indépendante et non pas directement lié à l’exploitation du potentiel de revenu de votre blog.

Sans entrer dans tous les détails sur les moyens de gagner de l’argent avec un blog ni sur comment les mettre en oeuvre en pratique, voici une liste récapitulant différentes sources possibles de revenus avec un blog :

  • annonces adsense : la régie publicitaire de Google qui vous propose de positionner sur votre site ou blog des annonces publicitaires en rapport avec le sujet de vos pages ou articles. Ces annonces sont disponibles sous formes de listes texte ou encore d’images. Vous gagnez de l’argent à chaque fois qu’un internaute clique sur une annonce. Attention, il faut beaucoup de clics … chacun rapportant de 1 à 10 centimes d’euros …
  • location d’espace publicitaire : dans ce cas, vous réservez un espace sur votre blog où un annonceur, site internet et/ou société va positionner sa bannière en continue. Vous établissez un contrat par lequel est définie la rémunération mensuelle de cet espace. Vous n’intéresserez une société pour ce type de partenariat qu’à partir du moment où votre blog a un fort trafic mensuel et est bien positionné et référencé sur les moteurs de recherches. C’est d’ailleurs à partir de ce moment là où vous serez contacté directement par des sites partenaires. difficile de donner un ordre de grandeur du revenu possible avec ce moyen : tout dépend du secteur d’activité, du volume de visiteur sur votre blog … Cela peut varier de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois.
  • publicités par affiliation : de nombreuses plateformes existent.
  • vidéos : des régies telles que Ebuzzing ou BlogBang mettent en relation annonceurs et bloggeurs pour diffuser des campagnes publicitaires par vidéo. Vous intégrez ces vidéos dans vos articles ou sur les colonnes latérales. Vous recevez une commission chaque fois que la vidéo est visionnée. Les campagnes sont limitées dans le temps (de 2 à 5 semaines le plus souvent), il faut donc les renouveler et les paiements se font généralement une fois la campagne arrivée à son terme.
  • proposition de produits par affiliation : il peut s’agir de produits physiques (livres via la régie Amazon par exemple) ou numériques (ebooks, téléchargement de formations …). pour ce type de monétisation, vous pouvez passer par des plateformes mais également en direct avec la société fournisseur du produit ou service. Lorsque vous repérez un produit ou service en rapport avec votre thème de blog, pensez à regarder dans les petites lignes en bas du site s’il y a la mention « affiliation » ou « devenez partenaire ». Le mieux est de choisir et intégrer sur votre blog des produits adaptés à votre discours et, si vous vende déjà quelque chose, évitez de faire de la pub pour des produits concurrents …

Que dit la loi sur ces revenus ?

Si vous avez déjà une activité indépendante, c’est que vous avez déjà un statut légal et donc ces revenus publicitaires ou d’affiliations vont venir s’ajouter à votre chiffre d’affaires déclaré. Ces revenus devront être justifiés et doivent être facturés.

En tant que particulier, une tolérance sur l’absence de statut existe pour une ou quelques ventes occasionnelles … La tolérance est floue : 1 ou 2 ou 3 ventes, est-ce toujours occasionnel ? Les réponses semblent varier selon l’interlocuteur, il convient donc de se renseigner précisément auprès de son centre des impôts afin d’éviter toute confusion ou mauvaise déclaration. Prenons l’exemple de ventes de voitures par un particulier. La loi est peu précise sur le sujet bien qu’à priori au delà de 6 ventes par an, le particulier est alors considéré comme un professionnel. En deça, le particulier peut acheter et revendre sa voiture plusieurs fois dans l’année, sans avoir un statut quelconque. Il est par contre tenu de déclarer en tant que revenus, les bénéfices réalisés sur ces opérations d’achat-revente. Il en va donc de même pour des revenus qui seraient générés via internet, par l’intermédiaire de votre blog.

Il est important de rappeler que tout revenu doit être déclaré sur la déclaration de revenus même s’il est occasionnel et s’il n’a pas nécessité l’inscription à un quelconque statut d’entrepreneur ou de société.

Si vous générez ou avez le projet de générer des revenus réguliers avec votre blog,  il faudra opter pour un statut adapté vous permettant d’être en règle avec l’administration fiscale.

Quelles sont alors les solutions de statuts pour un particulier gagnant de l’argent sur internet ?

  • autoentrepreneur
  • portage salarial

Ces deux types de statuts peuvent très facilement se créer en quelques minutes sur internet et ne sont donc pas un frein à la mise en légalité de votre activité sur internet

Gagne-t-on facilement de l’argent avec un blog ?

Soyons clairs, ce n’est pas le fait de créer un blog et d’y intégrer publicité ou affiliations qui va automatiquement vous générer des revenus. Il faut bien évidemment amener du trafic, des visiteurs sur votre blog et seule une proportion des visiteurs cliquera sur vos annonces ou vos produits.

Il est par contre tout à fait possible avec du temps, de la persévérance et un enrichissement régulier du contenu de votre blog de créer ainsi une activité à domicile. Ce sera d’autant plus facile si vous cherchez et surtout trouvez un domaine ou une niche de marché peu concurrentielle sur le net, qui permettent de développer différentes sources de revenus, avec ou non des produits personnels à vendre.

A moins d’y consacrer beaucoup du temps et d’être patient .. ne comptez pas gagner plus de quelques euros, voire dizaines d’euros par mois. Cela peut être suffisant si votre objectif est juste de rembourser les frais liés à votre blog : hébergement, photos … Mais si vous voulez réellement en faire une activité à domicile, il serait plus réaliste d’envisager de créer plusieurs blogs, deux ou trois au moins, et d’adopter une démarche rigoureuse et professionnelle pour les créer, les référencer, et développer leurs contenus. Vous pouvez consulter pour cela notre article « 10 conseils pour créer blog rentable ».

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos

1er salon du Marketing de Réseau

Le 1er salon du marketing de réseau, de la vente à domicile et du télétravail a eu lieu le Jeudi 3 février à Lyon.
A l’initiative de l’association professionnelle des Networkers Business (APNB), regroupant des travailleurs indépendants de la vente directe et du marketing de réseau, ce salon a regroupés exposants, conférences et rencontres professionnelles entre les différents acteurs du secteur.

Cinq autres dates sont prévues en 2011 dans différentes villes de France :

  • Pau (64) en mars
  • Bordeaux (33) en mai,
  • Avignon (84) en Juillet,
  • Paris (75) en septembre et
  • Ploërmel (56) en novembre.

C’est une opportunité pour tout travailleur indépendant, vdi ou auto-entrepreneurs d’exposer et de toucher ainsi une clientèle potentielle, mais également d’échanger entre distributeurs indépendants, confronter et enrichir ses méthodes de travail …
Avec des tarifs tout à fait accessibles pour un indépendant à domicile (de 60 à 90€ pour un stand), ces éditions promettent d’attirer un large public, l’entrée étant gratuite pour les visiteurs.

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos

Comment choisir sa société de portage salarial ?

Le portage salarial permet à un professionnel de réaliser des missions d’indépendants sous un statut de salarié. Le cadre légal s’applique à toute une panoplie de prestations intellectuelles : conseil, formation, management … Les missions ou contrats sont choisis et négociés directement par le professionnel avec une entreprise cliente.
Sous contrat avec une société de portage, le professionnel « porté » est déchargé de tous les aspects rébarbatifs liés à la gestion administrative et financière et bénéficie de la protection sociale des salariés.

Il existe plus de 250 prestataires sur le marché français proposant des services de portage salarial. Alors, comment faire son choix ? Quels sont les critères à étudier pour évaluer une société de portage salarial ?

Impossible de se baser uniquement sur le coût de la prestation. En effet, les commissions prélevées sur le montant des contrats, selon les sociétés et selon la gamme de services proposés, varient de 3 à 15%. Il est bien évident que dans cette large fourchette, le porté n’accède pas aux mêmes gammes de services ni aux mêmes garanties.

Impossible également de se baser sur la taille de la société. Difficile de déterminer si à priori une grande structure est préférable à une petite société de portage. La gamme de services pourrait être plus large dans une grande structure, mais peut-être aussi au détriment d’une communication ou d’un accompagnement personnalisé. Il s’agit réellement d’une étude au cas par cas en se basant sur des critères objectifs.

Nous avons recensé quelques critères importants à étudier avant d’opter pour telle ou telle société de portage. Cette liste n’est pas exhaustive et se doit d’être complété par vos préférences personnelles ou vos contraintes professionnelles.

Contrat, Rémunération et Couverture sociale

  • Type de contrat de travail reconnu par les Assedic.
  • Paiement à la mission ou au mois.
    Assurez-vous que la société de portage vous versera bien un salaire au titre du mois ou vous effectuez vos missions et indépendamment du paiement du client : le paiement du salaire exclusivement à l’encaissement des factures est une pratique illégale.
  • Couverture sociale et avantages  : existence d’une mutuelle, d’un Plan Epargne Entreprise, d’un comité d’entreprise ? …

Proximité géographique :

il s’agit d’un critère dépendant de vos attentes, vos besoins et/ou vos habitudes de communication. Si des structures délocalisées, utilisant les e-procédures, peuvent s’avérer être moins couteuses en frais de gestion, il n’en reste pas moins que la possibilité même ponctuelles de pouvoir rencontrer physiquement ses interlocuteurs reste un atout. A vous de déterminer si ces rencontres physiques seraient fréquentes ou ponctuelles et, en fonction de cela, quelle distance maximum êtes-vous prêt à parcourir ?

Gamme de services proposés :

  • Secrétariat, espaces de réunions, bureaux … Dans certains cas ou professions, il peut s’avérer nécessaire de bénéficier d’un espace de travail-réunion pour recevoir certains prospects ou clients
  • Aide à la recherche de missions : certaines sociétés proposent ce type de service « commercial »
  • Existence ou non d’un réseau professionnel : Intranet/Extranet ou système de communication intra-portés et/ou inter professionnel

Autres prestations :

  • Organisation d’événements : rencontres professionnelles, conférences, réunions …
  • Offre de Formation : gratuites ou payantes

Garanties et sécurité de la société :

  • Année de création
  • Expérience dans votre domaine d’activité ou non
  • Adhésion ou non à un syndicat professionnel ou Fédération Nationale
  • Assurance responsabilité Civile professionnelle couvrant votre domaine d’activité
  • Solvabilité de la structure : existe-t-il une garantie des salaires et/ou une assurance impayés

Notre conseil :

  1. pour chaque critère évoqué ci-dessus, déterminez s’il est pour vous essentiel ou secondaire. Vous pouvez, par exemple, si vous avez déjà une mutuelle performante, décider que la possibilité de mutuelle d’entreprise dans la société de portage est un critère secondaire pour vous.
  2. réalisez un tableau avec chacun des points à étudier en ligne et, avec une société de portage par colonne,  notez les réponses pour chacune d’entre elles. Pour plus de clarté au moment de votre choix, commencez par lister les points essentiels, puis terminez par vos critères secondaires
  3. analysez les résultats

Les critères listés dans cet article pour vous aider à choisir votre société de portage salarial ne sont pas exhaustifs. Ils constituent néanmoins une base cohérente et solide pour vous aider dans vos décisions. Après cette étude personnelle, vous aurez non seulement recueilli toutes les informations importantes à connaître sur les sociétés que vous étudiez mais surtout, vous aurez en main tous les critères pour faire votre choix personnel. Bonne recherche !!

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos

La protection du consommateur dans la vente directe

Dans la législation française, le client ou le consommateur bénéficie de nombreuses protections. Il en va de même pour tout achat réalisé dans le cadre d’une vente directe ou vente à domicile. La législation protectrice des consommateurs en matière de vente directe est codifiée dans les articles L.121-21 et suivants du Code de la Consommation.

Il existe des particularités et protections complémentaires pour tout achat réalisé par le biais de la vente directe :

–          Remise et signature d’un bon de commande dont les mentions obligatoires sont définies par l’article L. 121-23 du Code de la consommation : nom du fournisseur et du vendeur, adresse du fournisseur, adresse du lieu de conclusion du contrat, désignation et caractéristiques précises du produit ou du service proposé, conditions d’exécution du contrat, notamment le délai de livraison, prix global à payer. De plus, les documents remis au client doivent comporter un formulaire détachable afin de lui permettre de renoncer facilement à son achat. Le client doit dater et signer de sa main

–          7 jours de rétractation. Durant ce laps de temps, le vendeur ne peut demander ni accepter aucun paiement (espèces, chèque ou virement).

–          Une commission dédiée pour gérer les litiges pouvant survenir entre le client et son distributeur ou l’entreprise fournisseur du produit. La CPMVD (Commission Paritaire de Médiation de la Vente directe) a pour mission de faciliter la résolution d’un conflit opposant un consommateur à un professionnel de la Vente Directe (adhérent ou non de la Fédération).

–          Garantie Satisfait ou Remboursé sous 30 jours,  appliquée par une large majorité des entreprises productrices des biens et services commercialisés par la vente directe. Cette garantie relève plus d’un code de déontologie professionnelle que d’un aspect purement législatif.

Dans la pratique : Peu de vendeurs à domicile respectent la règle visant à ne recevoir aucun paiement et à ne livrer aucun produit avant l’issue des 7 jours légaux de rétractation. Il ne s’agit pas d’une démarche frauduleuse ni d’une vente forcée, ce fait est tout autant demandé par le client qui souhaite obtenir immédiatement le produit ou service dont il vient de recevoir la démonstration. Toutefois, si dans les 7 jours, le client renonce à son achat, le client est bien évidemment remboursé intégralement. La règle est au final bien respectée.

A savoir : le non respect de ces règles légales est sanctionné  par la nullité du contrat de vente (obligation de reprendre la marchandise et restitution du montant payé par le client) mais aussi par l’application de peines d’emprisonnement (d’un an maximum) et/ou d’amendes (3 750 € maximum).

Le potentiel de la vente directe

Qu’est-ce que la vente directe ?

La vente directe est un mode de distribution de produits ou services, au même titre que les circuits de distribution traditionnels ou du moins plus connus (vente en magasins, vente par correspondance). En vente directe, une entreprise commercialise ses produits ou services par un réseau de distributeurs indépendants qui réalise de manière géolocalisée une vente conseil, de manière individuelle ou en réunion.

La vente directe est caractérisée par :

–          le lieu de réalisation de l’acte de vente : hors magasin. Il peut être au domicile du client ou sur son lieu de travail ou bien encore au domicile du distributeur conseiller.

–          La suppression des intermédiaires traditionnels entre le fabricant/concepteur du produit ou services et le client final, pour ne garder qu’un distributeur apportant ses conseils

Elle est apparue dans les années cinquante aux Etats-Unis, pour ensuite se développer en Europe. Les premières sociétés connues à pratiquer la vente directe ont été : Tupperware, Avon, … Dans les années 90, les métiers de la vente directe ont été légiféré, des codes de déontologie et des organisations professionnelles ont vu le jour ; Tout ceci en fait de nos jours un secteur d’activité parfaitement encadré et légal avec de nombreux avantages et garanties pour le client et le distributeur.

Aujourd’hui ce mode de distribution s’est largement modernisé : on est loin de la classique vente en réunion Tupperware qu’a connu la génération d’après-guerre. Et, surtout, la vente directe offre un large éventail de produits et services : bien-être, produits cosmétiques, vêtements, bijoux, eaux, cafés, aliments pour animaux, … etc …

Quels en sont ses avantages ?

Conseils personnalisés, démonstration ou dégustation

Livraison à domicile

Excellent rapport qualité prix. Du fait de la suppression des intermédiaires classiques, le prix final consommateur est généralement très attractif. Les produits proposés sont de grande qualité : certains plus chers certes qu’en supermarché mais incluant conseils et suivi du client et, de manière générale, moins chers qu’en magasins spécialisés à qualité équivalente.

Suivi client personnalisé. On est bien loin de l’achat anonyme en grande surface …

La vente directe aujourd’hui : un avenir prometteur

Elle tend à se développer et de nombreuses sociétés choisissent ce mode de distribution pour la souplesse d’effectif que cela procure. En effet, les frais de distribution sont ainsi directement proportionnels au chiffres d’affaires et n’augmentent que si le chiffre d’affaires lui-même augmente. Ainsi, des sociétés nouvelles ou innovantes peuvent lancer leurs offres sans lourds investissements commerciaux ou publicitaires, à un prix raisonnable et attractif pour le client final.

D’un autre côté, la vente directe permet également de répondre aux attentes des consommateurs : conseil personnalisé, présentation de l’offre à son domicile évitant ainsi tout déplacement et toute attente, …..  Le client reçoit présentation, offres personnalisées, conseils, dans le confort de son domicile ou de son lieu de travail, dans une ambiance extrêmement conviviale. Dans beaucoup de cas, il peut en plus déguster ou tester le produit dont il s’apprête à faire l’achat … On pourrait résumer en disant que la valorisation de l’achat réalisé en vente directe répond parfaitement aux attentes du consommateur actuel et cet aspect est d’autant plus fort en cette période crise.

Ce secteur prometteur permet également à bon nombre de particuliers de devenir distributeurs-conseillers et ainsi trouver des solutions financières. Que ce soit pour créer des revenus complémentaires, ou pour retrouver une activité professionnelle, les métiers de la vente directe sont des solutions réelles. Outre le contact humain, l’exercice de son activité à domicile, la vente directe permet une grande souplesse dans l’organisation de son temps de travail et convient ainsi parfaitement à tous types de profils.

La France a beaucoup de potentiel dans la vente directe, avec une belle marge de progression à venir, puisqu’il y a environ 2 fois moins de distributeurs et de CA que chez ses voisins anglais ou Allemands. Le potentiel de progression est encore plus fort si l’on compare aux Etats-Unis où le CA de la vente directe est 10 à 12 fois supérieur à celui de la France. Les entreprises les plus modernes sont en demandes de ce type de distribution, les clients attendent ce type de services et de nombreuses personnes en attente de solutions financières peuvent ainsi créer leur propre emploi … 3 bonnes raisons de souligner le potentiel de ce secteur d’activité. L’état l’a bien compris puisque 2010 deux accords majeurs ont été signés : le 12 mai 2010 avec l’Etat pour la création de 100 000 emplois en 3 ans et le 21 septembre avec le ministère de l’économie et pôle. Quel autre secteur de l’économie peut se prévaloir de pouvoir créer 100 000 emplois en 3 ans et être reconnu  être au premier plan des pourvoyeurs d’emplois en France ?? … !!

Pour en savoir plus : liens vers autres articles sur le même thème + site FVD