Les critères de choix d’un bon MLM

Dans une recherche d’un travail à domicile ou d’une offre pour un complément de revenu, on rencontre bon nombre de propositions dans le marketing de réseau (ou MLM), dans la vente directe. Ce sont des opportunités d’affaires intéressantes à bien étudier car elles ont un large potentiel pour celui qui l’exerce sérieusement. Quels sont donc les critères à analyser pour bien choisir parmi la multitude d’offres et de réseaux existants ?
Au vu des offres rencontrées, principalement sur internet, vous allez demander des informations gratuites, recevoir un certain nombre de documents ou bien de sites complémentaires à consulter vous présentant en détail les différentes opportunités d’affaires, les produits, l’entreprise, le plan de rémunération … Quels sont les principaux points sur lesquels s’attarder afin de pouvoir prendre une décision réfléchie : se lancer ou non dans le marketing de réseau ? Et si oui, avec quelle entreprise et dans quelle équipe de distributeurs ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

Le contact ou le relationnel avec la personne qui vous propose l’activité de MLM
Evaluez le contact avec la personne qui vous informe. Si vous décidez de vous lancer après les informations qu’elle vous aura donné, vous allez travailler en partenariat avec elle il est donc primordial qu’il y ait une certaine forme d’entente. Même si ce n’est pas le point primordial, il est peut-être inutile d’aller plus loin avec une personne pour laquelle vous ressentiriez une franche antipathie.
N’excluez pas pour la autant de vos réflexions la compagnie avec laquelle elle travaille, ceci n’a rien à voir. Mais recherchez plutôt un autre contact dans cette même opportunité de marketing de réseau, avec cette même entreprise.
Sur les différentes demandes que vous aurez faites, il est très probable que vous soyez en contact par hasard avec plusieurs distributeurs travaillant avec la même compagnie, pas forcément dans les mêmes équipes. Le choix vous revient pleinement de souhaiter alors démarrer et travailler plutôt avec l’une que l’autre, selon le contact mais également selon les méthodes ou systèmes mis en place par chacun qui peuvent différer d’un réseau à l’autre au sein d’une même compagnie de MLM.
L’entreprise et l’expérience de ses dirigeants
1.    L’expérience passée des dirigeants et des partenaires en marketing, recherche-développement …
2.    L’implantation de l’entreprise sur le marché international, gage d’une croissance
3.    Depuis combien de temps existe-t-elle ? Il est important de savoir si l’entreprise est en phase de lancement, ou bien d’expansion, ou encore en stabilisation.
Une société en lancement, avec moins de 2 ans d’existence, est en train de s’implanter sur le marché, ses produits ne sont pas encore connus ou appréciés. Même si cela présente un potentiel intéressant, cette phase est déconseillée surtout si vous n’avez jamais pratiqué le marketing de réseau.
Les phases recommandées sont plutôt celles de
–    L’expansion, c’est-à-dire avec entre 5 et 8 ans d’existence, avec des ventes qui explosent et des produits ou services qui sont acceptés par le public.
–    La stabilisation, au-delà de 8 à 10 ans d’existence sur le marché, l’entreprise est alors solide financièrement, implantée au niveau international et continue de se développer.
Attention ne confondez pas lancement dans un nouveau pays avec celui de l’entreprise elle-même. Vous pouvez très bien rencontrer une opportunité venant d’une société en expansion, ayant fait ses preuves dans d’autres pays et profiter du lancement ou de son arrivée en France par exemple. Dans ce cas, démarrer avec celle-ci offre un grand potentiel.

Les produits ou services proposés par l’entreprise

1.    Les produits ou services doivent de préférence être de qualité et « consommables », « renouvelables » mois après mois, ceci afin de générer des ventes récurrentes et ne pas être obligé de toujours rechercher de nouveaux clients.
2.    L’exclusivité ou l’existence de brevets sur les produits sont des plus non négligeables.
3.    Les gammes de produits ou services doivent vous intéresser. En effet, étant amenés à les proposer, les recommander, l’enthousiasme personnel est important. A vous de voir si vous êtes plus attiré ou à l’aise avec des produits de bien-être, ou de cosmétiques, ou encore des vêtements …
Le plan de rémunération
Chaque entreprise en marketing de réseau a un plan de rémunération, appelé aussi plan marketing ou encore plan de compensation, parfaitement établi. Ce plan précise les bénéfices ou différentes remises sur les produits, les différents % ou commissions perçues sur les ventes de son réseau de distributeurs, ainsi que les différents avantages et bonus liés à une progression dans les statuts de distributeurs.

Les termes varient d’une société à l’autre mais voici quelques points communs à analyser :
1.    Le plan de rémunération doit convenir aussi bien à une personne recherchant un revenu complémentaire (quelques bénéfices sur des ventes) qu’à celle qui a pour objectif de générer un revenu important sur le long terme (revenu résiduel sur la construction d’un réseau).
2.    Les revenus générés doivent provenir principalement de la vente des produits ou services et non pas du seul fait de recruter de nouveaux membres.
3.    Des conditions peuvent exister pour pouvoir percevoir les commissions sur le réseau ; il faut donc bien regarder le volume ou CA minimal mensuel pour accéder aux commissions sur le réseau de distributeurs. Une grande disparité existe sur ce point selon les entreprises : d’une centaine d’euros de ventes personnelles par mois à plusieurs milliers, la marge est large.
L’investissement nécessaire
Pour démarrer une activité à domicile en marketing de réseau, il est généralement nécessaire d’acquérir un kit de démarrage ou une licence.  Ceci peut s’accompagner, sans que cela soit obligatoire,  de l’achat de quelques produits afin de pouvoir tester et commencer à les présenter.
Dans le marketing de réseau, l’investissement de départ est généralement compris entre 100 et 1000€, sachant que la large majorité des MLM ne nécessite pas plus de 300 ou 400€. Il n’y a donc aucune commune mesure avec l’acquisition d’une franchise qui se chiffre elle en centaines de milliers d’euros.
Posez bien des questions précises sur ce point si cela n’est pas assez clair. Votre choix ensuite est à faire selon vos moyens ou possibilités personnels. Il est toutefois bon de rappeler qu’il est utopique de vouloir démarrer une activité d’indépendant sans investir un seul centime.


Existence d’un système de travail « duplicable »

Les points précédents montrent le potentiel d’une entreprise en MLM. Pour affiner votre choix et surtout pour avoir de quoi prendre une bonne décision finale, le critère le plus important parmi les entreprises ou les réseaux sérieux et en croissance est de vérifier l’existence d’un système de travail duplicable.
Que veut dire duplication ?
Comme la franchise, le MLM est basé sur la reproduction d’un concept, l’imitation des méthodes de travail. Par contre, il s’agit de reprendre des actions, des méthodes simples, réalisables par tout le monde : c’est ce qu’on appelle la duplication. La réussite  d’un réseau passe par la duplication d’actions simples et non pas l’exercice de qualités exceptionnelles ni d’un savoir faire particulier d’une seule personne. Dans ce cas contraire, un distributeur pourraient exceller dans la vente des produits par exemple, mais son réseau risque de ne pas se développer car incapable d’appliquer les mêmes méthodes de travail que lui.
Le principe dans toutes les entreprises de MLM est l’achat en petite quantité de produits par un grand nombre de gens pour leur usage personnel. Il n’est absolument pas nécessaire d’être un vendeur ou un commercial confirmé ni de réaliser des tonnes de ventes. Il suffit d’utiliser vos propres produits, de les recommander à vos connaissances et à vos prospects, et de parrainer ou sponsoriser ceux qui recherchent également un complément de revenu pour qu’ils reproduisent à leur tour la même chose : utiliser un produit, le recommander et proposer l’opportunité d’affaires. C’est cela la duplication !
Ayant bien compris ce concept, les équipes qui progressent le plus vite et le plus fort dans les différents MLM sont celles qui ont mis en place, amélioré, développé des systèmes duplicables pour :
–   l’information des nouveaux candidats.
Analysez la qualité des informations que vous recevez, quels en sont les supports ? Est-ce bien présenté, professionnel ? Vous serez amené ensuite à utiliser ces mêmes supports.
–   la formation des nouveaux membres et celle de perfectionnement des autres
Existe-t-il un programme bien établi de formations, téléphoniques et/ou en web-conférences, des supports de formations tels que sites internet, vidéos, audios …
–   la vente des produits : méthodes de prospection, arguments de vente, suivi des clients et fidélisation
La ou les méthodes doivent être les plus simples possibles pour que le maximum de gens soit capable de les imiter, de les mettre en pratique.
–   le recrutement de nouveaux distributeurs
L aussi, l’existence d’un processus simple et duplicable est à vérifier, mais également poser la question de l’utilisation ou non de systèmes automatisés, de bureaux en ligne, de générateur de prospects facilitant grandement la réussite de cette étape de recrutement de son réseau de distributeurs.
–    le coaching ou le suivi du réseau de distributeurs
Y a-t-il des RDV réguliers de suivi, coaching ? Y a-t-il un processus bien défini adapté à chaque étape du plan marketing pour apporter aide et soutien aux distributeurs ? Des formations existent-elles pour apprendre cette facette du métier ?

En analysant tous les points énumérés précédemment, vous aurez une vision claire et argumentée de chaque proposition que vous aurez sélectionnée dans le marketing de réseau. Le choix final vous revient pleinement. Un dernier conseil : faîtes ce choix seul ou bien avec la personne qui a suivi toutes ces étapes d’informations avec vous car vous seuls avez entre les mains les éléments objectifs à prendre en compte.