Attitudes à adopter pour réussir en MLM

Pour réussir dans le marketing de réseau, il y a un certain nombre de points clés. La réussite est certes à la portée de tous mais tous ne réussissent pas … Alors quels sont ces points clés ? Un certain nombre de comportements et d’attitudes sont à adopter ou à travailler pour profiter pleinement de la puissance du système, pour devenir indépendant et entrepreneur et pour rendre son activité à domicile dans le marketing de réseau prospère.

1-    Etre intéressé par les produits ou services que vous vendez

Le principe même du marketing de réseau est le bouche à oreille, c’est à dire recommander avec sincérité un produit qu’on apprécie et qu’on utilise. Tous les jours ou presque vous appliquez ce principe : vous faites de la publicité gratuite pour une marque ou un produit dont vous êtes satisfait, comme d’un bon film ou d’un bon restaurant : vous les recommandez à votre entourage. En faisant la même chose en marketing de réseau,  vous touchez une commission à chaque fois que quelqu’un achète le ou les produits dont vous avez parlé, que vous avez recommandé.

Certains ne veulent pas mêler leur entourage à leur activité et surtout ne pas leur en parler de peur qu’ils se sentent obligés d’acheter quelque chose. C’est dommage car il s’agit d’un marché potentiel auquel vous vous refusez vous-même d’accéder. Si tel est votre choix, pour quoi pas mais même pour des prospects « inconnus », hors de votre cercle de relationnel, la vente en marketing de réseau et vente directe s’accompagne de conseils, recommandations et du partage d’une expérience ou d’un résultat personnel. Il est donc important que vous ayez un minimum d’intérêt et de résultats avec les gammes de produits proposés par la société avec laquelle vous êtes en affaire, dont vous êtes le distributeur.

2-    Ne pas travailler seul dans votre coin.

Le marketing de réseau est un travail d’équipe. N’hésitez pas à faire appel à vos parrains aussi souvent qu’il est nécessaire. Travailler seul mène le plus souvent à l’échec. Le marketing de réseau permet un échange d’expériences. Utilisez celle de vos parrains afin de développer votre affaire plus rapidement et plus efficacement. Aucune question n’est stupide alors n’hésitez pas à les poser.

Il faut aussi utiliser les outils, les systèmes mis en place dans le réseau dont vous faîtes partie. Dans la logique gagnant-gagnant, ces outils, ces formations  sont à votre disposition parce qu’ils sont utiles et qu’ils fonctionnent. Profitez-en ! Vous pouvez bien sur trouver qu’ils ne sont pas parfaits ou qu’ils peuvent être améliorés, mais cela déjà vous ne le saurez qu’en les utilisant et puis

A vouloir re-inventer seul une méthode de travail ou des outils, vous perdriez un temps précieux et vous risquez de vous tromper de voix et ralentir votre progression.

3-    Etre enthousiaste et positif

Que ce soit dans la vente ou la construction de votre réseau, ce qui prime dans le marketing de réseau ce sont les relations humaines. La sincérité, la confiance, l’enthousiasme que vous mettez dans la réalisation de vos activités de vente et de recrutement décupleront vos résultats dans les deux aspects de votre activité.

Etre enthousiaste ne veut pas dire être exubérant et tout considérer « magnifique » à l’extrême. Non, il s’agit de garder un état d’esprit positif qui permet d’entraîner dans cet état d’esprit vos prospects, vos clients, vos distributeurs. N’avez-vous jamais ressenti à l’inverse une certaine tristesse ou démotivation lorsque vous passez un après-midi avec des personnes déprimées ?

Etre enthousiaste et positif permet aussi de passer plus facilement sur de petits problèmes quotidiens et de relativiser des échecs lorsqu’il en arrive (et il vous en arrivera …). Vous communiquerez aussi cet état d’esprit ou ce comportement à votre équipe : cela vous évitera de prendre du temps par la suite à remonter le moral de vos distributeurs ou de jouer le rôle de psychologue, entendre tous les problèmes des autres, sans que cela apporte un bénéfice à votre activité et même pire en vous retrouvant à votre tour pessimistes si vous passez votre temps à écouter des personnes se plaindre.

Comme tout à chacun, il y a des jours où on se sent moins en forme, moins enthousiaste, peut-être parfois submergé par des problèmes personnels. Ne laissez pas cela transparaître dans vos contacts ou RDV, vous transmettriez toute cette négativité et vos résultats s’en trouveraient amoindris. Vous seriez alors à la fin de la journée encore moins positif par manque de résultats. Dans ces cas là, il est parfois plus profitable de ne pas prendre son téléphone, de prendre une pause, quitte à ce que ce soit la journée entière, mais ne reprenez vos activités que lorsque vous êtes capable de mettre un sourire sur votre visage.

4-    Gérer le refus

Savoir gérer le refus est indispensable pour ne pas se décourager. Lorsqu’un prospect dit « non » aux produits que vous proposez ou à l’opportunité d’affaire que vous leur présentez, certains distributeurs prennent cela comme une attaque personnelle et ont du mal à l’accepter. Indépendamment de la qualité de ce que vous proposez, acceptez tout de suite que tout le monde ne vous dira pas « oui ». C’est un fait. Si quelqu’un n’est pas intéressé, pas de problème, passez au suivant et ne vous laissez pas démoraliser. Il est fort probable aussi que le refus ne soit pas définitif, n’hésitez pas à proposer à nouveau vos produits ou votre activité à domicile régulièrement (tous les 3 à 6 mois … pas non plus toutes les semaines …).

Le rejet des proches est celui qui fait le plus mal et probablement le plus difficile à accepter. En être conscient et s’y préparer permet déjà de résoudre en grande partie le problème. En premier lieu, attendez d’être prêt(e) pour parler de votre nouvelle activité à vos proches, vous serez mieux à même de les convaincre de son bienfondé, de la qualité de ce que vous leur proposez et mieux armés pour essuyer un refus s’il survient.

Gérer aussi le refus de votre activité par les personnes de votre entourage est essentiel : ne les laissez pas devenir les briseurs de rêves ou de votre élan à devenir indépendant. La plupart du temps ces réactions ou rejets sont basés sur des a-priori négatifs sur le marketing de réseau. Avant de vous laisser influencer ou démotiver par ces personnes et prendre du recul, posez-vous les questions suivantes :
–    Est-ce que cette personne est d’habitude négative ou plaintive ? auquel cas son avis là est dans sa « ligne de conduite » … et non pas dirigée contre vous
–    Est-ce que cette personne a déjà créé une entreprise ? Si oui, a-t-elle réussi ?
–    Est-ce que cette personne avance dans la vie en réalisant ses rêves ou bien est-elle défaitiste et a déjà abandonné ses rêves ?

Regardez donc bien qui vous donne des infos ou des opinions sur votre activité en marketing de réseau et quelle est sa véritable connaissance ou expérience du domaine. Il ne vous viendrait pas à l’idée de demander l’avis de votre garagiste pour décorer votre maison ? Alors pourquoi accepteriez-vous de ces personnes de votre entourage qui ne connaissent rien à votre activité des conseils ? … Ne prenez en compte que les conseils constructifs et éclairés pour votre affaire.
Il ne faut pas non plus suite aux remarques négatives de votre entourage rejeter ces personnes. Il faut comprendre que cela peut provenir de jalousies ou d’une forme de réflexe de protection de votre entourage. Par contre il peut vous être profitable pour l’avancée de votre affaire à domicile de faire le tri et prendre des distances si nécessaire avec les personnes trop négatives.

Par contre le soutien et la compréhension de votre conjoint si vous êtes en couple sont essentiels. Travailler à domicile nécessitera par moment que vous ayez des rdv téléphoniques ou des formations pendant la présence de votre conjoint. Celui-ci ne doit alors pas se sentir exclu ou en colère de cela. Prenez bien le temps d’en parler et de tomber d’accord car, sans cela, vous pourriez être confronté plus tard à des tensions ou des conflits et le seul résultat que celui produirait serait un abandon ou une démotivation dans votre activité.

5-    Rester honnête et réaliste

Pour réussir dans le marketing de réseau, vous avez besoin de créer une clientèle fidèle et un réseau de distributeurs qui restent partenaires dans le temps et développent leur propre affaire.

Dans la partie vente et dans les conseils et recommandations restez honnête et réellement en rapport avec les besoins de la personne. Ne cherchez pas à faire le forcing pour avoir la plus grosse vente possible en un RDV, vous gagnerez beaucoup plus en proposant le strict nécessaire et en gagnant ainsi la confiance de votre client, qui deviendra ainsi beaucoup plus facilement un client fidèle qui vous passera des commandes régulièrement.

A vos contacts pour proposer votre activité de marketing de réseau, ne donnez pas de faux espoirs ou de faux messages laissant croire que chaque personne va devenir riche ou bien gagner de l’argent sans rien faire. Non seulement ce n’est pas honnête mais également vous vous exposeriez à bien plus d’abandons lorsque vos distributeurs découvriront la réalité.
Partagez votre enthousiasme et votre optimisme tout en étant très clair sur le travail à fournir dans les premières années pour ceux qui veulent gagner beaucoup d’argent dans le marketing de réseau : ceci est parfaitement réaliste.

6-    N’adoptez pas une attitude dirigiste avec votre réseau

Ne gérez pas votre réseau de distributeurs comme un ensemble d’employés dont vous êtes le patron ni comme une mère poule. Vous êtes face à un ensemble d’indépendants, tout aussi libres et responsables de leurs actions dans leur activité MLM. Soyez présents, participez à leur formation,  aidez-les à atteindre leurs objectifs.

Dans l’objectif d’aider leurs distributeurs, certains vont même jusqu’à faire le travail à leur place. Ce n’est pas ainsi que cela les aidera à devenir indépendants et autonomes. Il est par contre sensé, de procéder à quelques appels, ou quelques rendez-vous avec eux, en appel à trois si c’est par téléphone ou bien en l’accompagnant à leurs premiers RDV. Cela aura alors une portée pédagogique utile et profitable.

Il ne faut pas non plus diriger son équipe, les superviser, en mettant une certaine pression, ni en agissant comme un supérieur hiérarchique qui met son équipe au travail ou ordonne telle ou telles actions. Soyez présent pour répondre à leurs questions, pour les orienter sur les outils de travail ou de formation existant, pour discuter avec eux de leurs objectifs et les aider à se remettre sur les rails si leurs actions sont incohérentes avec ceux-ci.
D’une manière générale, prévoyez des RDV réguliers et, en dehors de cela, attendez qu’ils prennent contact avec vous, qu’ils vous demandent de l’aide.

Crédits photos Copyright (c) 123RF Stock Photos